vendredi 18 octobre 2013

Roc d'azur 2013 - récit de Yvan & Co

Départ pour Fréjus le dimanche 06 avec une halte forcée en Vendée pour une matinée de travail avant de reprendre le chemin de Montpellier pour une nuit bien profitable, entre temps j'ai eu le temps de tester le covoiturage ce qui permet de réduire les frais de voyage et de faire des rencontres sympas.

Arrivée à Fréjus le lundi précédent l'évènement et déja on sent tout de suite que la pression monte, on croise des vététistes à chaques sorties de sentiers à une dizaine de kilomètres du site de départ, c'est bon je crois que je ne me suis pas trompé d'adresse!

Le camping retenu par Franck est un vrai coin de paradi, il y a tout ce qu'il faut pour récupérer (piscine, sauna, jaccuzi,...) et pour boire un coup ...., il se situe sur le bord du circuit, donc pour aller rouler il suffit de se laisser descendre et pour aller au départ il y a 5/6 kilomètres de plat, juste ce qu'il faut pour s'échauffer.

Reconnaissance du circuit avec Régis en tandem le mardi en essayant de le faire de façon cool mais le problème c'est qu'en tandem si on veut "passer" il faut forcer donc on laisse vite notre tactique de coté pour se concentrer sur les descentes et là on s'est posé pas mal de questions arrivés dans le haut de celles ci! A droite? à Gauche? de toute façon tout est bien pourri alors on ne retient qu'une solution: GAZ!!!!!!  Et après quelques frayeurs eh bien on a retrouvé le mode d'emploi et ça marche.

Le mercredi le reste de la famille débarque, un petit tour à l'aéroport de Nice et retour par Cannes histoire de jouer les stars (avant de se prendre une gammelle ça peut servir!).

Et puis la bonne surprise m'est faite par Franck qui débarque avec un magnifique avion de chasse pour ma pomme, un FRM flambant neuf pesant quasiment 4 kilos de mieux que mon spé, rien que ça, la pression monte encore un peu. Pour la petite histoire il a reçu le cadre mardi à 11h30 le matin et l'a monté dans la foulée puis rangé dans la remorque avec les 14 autres vélos qu'il emmenait; un grand malade! Tout à bloc y a que ça de vrai ....

Jeudi petit tour de reco tous ensemble apres le départ du roc pro et du roc master où 2 pilotes du "team" roulent David et Hervé qui ont bien assuré tous les 2.

Vendredi c'est le jour du Marathon, la nuit d'avant le mistral s'est levé et j'ai vraiment cru que le mobilhome allait prendre des ailes.
Départ à 7 heures du mat pour l'échauffement vers le départ avec 2 autres compères (Stéphane du Boel et Bertrand du team "deborde"), le vent ne s'est pas calmé et il fait 5°.
Le départ est donné à 8 heures pétantes, avec une belle brochette de gros mollets en première ligne: champion olympique, du monde, de france, de ma rue?... bref ils sont tous la, qu'importe je suis là pour prendre du plaisir et ceux là ne devrait pas trop me bouchonner dans les singles.
Départ timide de ma part, je ne sais pas si je dois en garder pour le lendemain ou pas? je vois mes 2 collègues partir, moi c'est décidé je reste sage! Beaucoup de bosses en ce début de course (1500 D+ au bout de 36 kilomètres), je n'ose pas lâcher les chevaux, car ça grimpe sévère, ça devient de plus en plus dure, on a des supers singles où mon vélo se révèle être une arme. Gros passage à vide entre 30 et 50 bornes et après je finis comme une balle après le ravitaillement de Félix en haut du Col du Bougnon, revoir les siens me donne un gros coup de fouet et tant pis pour demain.
Je double Stéphane et beaucoup d'autres sur la fin , j'ai la pêche grave! je finis au sprint en doublant Bertrand sur la ligne.

Verdict 169 ième sur 2300, content mais un peu inquiet pour le lendemain.

Apres midi tranquille avec piscine, mécanique sur le tandem surtout Franck qui y va à coup de perceuse dans le pédalier de son tandem suite à un lachage de chevaux non maitrisés de Mathieu, la transmission n'a pas aimé.

Départ 7 heures du mat comme la veille, la nuit n'a pas été terrible (me reste t'il des forces?, les descentes, ....). Régis est  motivé comme un cadet, Franck est remonté comme jamais, je crois que ça va envoyer grave! 
Franck est placé plutôt devant suite à sa place de l'an passé (veinard), Régis et moi sommes derrière mais on n'a pas l'intention de se laisser intimider.

Le départ est donné, on se faufile, tout se passe nickel, Régis pousse fort moi je m'occupe du reste et on se retrouve très vite autour de la quinzième place.
Franck et Mathieu sont  dans les 3 premiers et font le ménage (ils comprendront).
Première bosse on perd quelques places mais les efforts de la veille ne se font pas sentir, première descente et je trouve que les mecs se trainent donc j'essaie de doubler à droite, à gauche, au milieu et on reste bloqué sur un rocher qui me sèche littéralement, mais plus de peurs que de mal, encore 5/6 places de pommées. Le peloton s'étire et on est moins genés en descente donc on lâche les freins et là sensations fortes garanties, le tandem marche à la perfection, plus on avance plus on remonte c'est cool!
Arrivé sur la plage on croise Franck et Mathieu qui ont fait la boucle du douanier, je sens Régis un peu sec pour la fin, on fini à notre rythme à la 24 ième place super content et on retrouve Franck après la ligne la tronche en sang, la jambe amochée, ils se sont pris une bonne pelle dans une descente; le casque est bon à mettre à la poubelle quand même!
Ca ne les a pas empeché de faire 13 sur 300 tandem: chapeau!

Pendant ce temps Mag a pris le départ du ROC dames et espoir et c'est avec soulagement que je la vois arrivée  vers 13 heures avec un genou abimé mais super contente de sa performence (113 sur 200), merci les mont d'arrhés et les vacances à vélo! Elle a passé toutes les descentes sur le vélo et rien que ça se n'est pas donné à tout le monde.

Félix est quand à lui dans les startings blocks depuis 7 heures du mat, ça course est à 14h30 avec Tom le fils de Franck, c'est la Course qu'il ne faut pas manquer sur le Roc, Départ tranquille de nos 2 loustics et gros sprint de Félix qui s'est réveilllé sur la ligne et qui s'est apperçu qu'on l'encourageait. 

Voila, après une grosse galère pour sortir du site, gros apéro, normal la saison est finie (d'ailleurs on a pas trop attendue qu'elle se termine pour ça), maintenant il faut penser à remballer pour se taper la route du retour et ça c'est moins drole. 

Moi je ne dis qu'une chose VIVEMENT L'ANNEE PROCHAINE et toi Ker Barrée tu fais quoi le deuxième WE d'octobre?

Yvan and Co

3 commentaires:

  1. Merci pour ce récit, ça donne envie (sauf la gueule en sang de Franck ...). Voila un bon objectif pour 2014 !!!

    RépondreSupprimer
  2. Merci Yvan de nous faire partager ce beau WE. Oui ça fait envie pour 2014!

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer